version française version anglaise
Slideshow Image 2
Slideshow Image 3
Slideshow Image 4
Slideshow Image 5
Slideshow Image 6
Slideshow Image 7
Slideshow Image 8
Slideshow Image 9
Slideshow Image 10
 
Vous êtes ici : CHAUVES-SOURIS EN MEDITERRANEE > Biologie et écologie

Programme LIFE BIOLOGIE ET ECOLOGIE

 

Depuis au moins 55 millions d’années, les chauves-souris ont des capacités biologiques hors du commun chez les Mammifères : le vol battu, le repérage dans l’obscurité par écholocation et l’hibernation.
Leur nom scientifique est chiroptère, provenant du grec Kheir ou Chiro signifiant « main » et Pteros signifiant « aile ».

LES AILES
Les chauves-souris sont les seuls mammifères volants. Leurs ailes membraneuses sont constituées d’une peau très fine (membrane) reliant le corps aux doigts, et les doigts entre eux, à l’exception du pouce qui reste libre et se rattache au corps. En majorité, les chauves-souris ont une envergure de 20 à 25 cm, avec un corps long de 4 à 5 cm.

L'OUIE
La plupart des chiroptères se dirigent grâce à l'écholocation. Ce sont des petits cris très brefs émis, par la bouche ou le nez, sous forme d’ultrasons, en faisant vibrer leurs cordes vocales.
L’écho des ultrasons émis est capté par les chauves-souris, ce qui leur permet de localiser des objets (obstacles ou proies), d’en déterminer la taille, le mouvement, etc.

LA VISION
La vue des chauves-souris est adaptée aux conditions nocturnes et utilisée en vol pour contrôler l’altitude, pour s’orienter sur les structures du paysage et peut-être même sur les étoiles pour les longues migrations. Elles peuvent voler dans l’obscurité sans percuter d’obstacles grâce à l’écholocation, mais elles peuvent être éblouies ou perturbées par l'éclairage artificiel.

LA POSITION SUSPENDUE
Les chauves-souris peuvent rester accrochées aux parois et plafonds sans le moindre effort. Ceci grâce à l’articulation des phalanges et des griffes de leurs doigts de pieds orientés à l'envers, et à leurs tendons conçus pour que la suspension les mettent en position de blocage.
Leur circulation sanguine est particulière elle aussi car, même suspendues, le sang ne leur monte pas à la tête !

LA CHASSE ET LE RÉGIME ALIMENTAIRE
L’habitat des chauves-souris est sélectionné en fonction du territoire de chasse et du régime alimentaire.
Les chauves-souris chassent la nuit. Il existe plusieurs techniques de chasse, certaines chassent en vol comme les Pipistrelle et d’autres comme les Rhinolophes chassent à l’affût, suspendus à une branche d’arbre.
Les chauves-souris se servent de l’écholocation pour trouver leurs proies. En Europe, elles sont exclusivement insectivores (insectes, araignées, faucheurs, millepattes...), ce qui explique en partie leur déclin.


 

Programme LIFE LES CHAUVES SOURIS VIVENT SELON UN CYCLE BIOLOGIQUE LIÉ AUX SAISONS

L’hiver, d'octobre-novembre à mars-avril, stimulées par les premiers froids et la raréfaction des insectes, les chauves-souris gagnent leur gîte d’hibernation et entrent en léthargie profonde pendant plusieurs mois.
Ces gîtes d’hibernation sont des sites ou des cavités souterraines sombres : grottes, mines, tunnels, caves, fissures, anciennes carrières.... Ces lieux d’hibernation leurs offrent une température fraiche constante, sans courant d’air et avec un taux d’humidité stable.
La vie des chauves-souris est alors ralentie. L’entrée en hibernation débute par un ralentissement du rythme cardiaque, entrainant ainsi un ralentissement de la respiration et une baisse de la température corporelle qui approche de la température ambiante.
Certaines espèces préfèrent avoir de l’espace et d’autres privilégient le rassemblement afin de conserver leur chaleur.

L’hibernation durera jusqu’au printemps. Durant cette période, il est indispensable que leur tranquillité soit respectée, tant au niveau sonore que lumineux. Réveiller une chauve-souris en hibernation peut la tuer. Des réveils naturels peuvent interrompre l’hibernation, les plus habituels sont liés à un besoin de réhydratation et interviennent en moyenne toutes les trois semaines. Les chauves-souris se contentent généralement de lécher les gouttelettes d'eau formées sur leur pelage par condensation, puis elles se rendorment.


Au printemps, avec le retour des beaux jours, les chauves-souris sortent de leur repos hivernal et quittent leur gîte d’hibernation pour fréquenter des gîtes de transit. Elles reconstituent leurs réserves en se nourrissant d’insectes et d’araignées principalement. Dès le mois de mai, les mâles vivent en solitaire et les femelles débutent leur gestation qui durera 45 à 90 jours selon les espèces et les conditions météorologiques. Elles se regroupent alors en colonie de "mise bas" dans des gîtes de reproduction. Les critères de sélection de ces gîtes sont : température élevée, pas de courant d'air, nourriture abondante, et quiétude. Les femelles ont un seul petit par an.


L’été, de juin à septembre, est consacré à l’élevage et à l’émancipation des jeunes.
Les femelles sont dotées de deux mamelles pour nourrir leur petit. A quelques jours, le petit peut ramper, mais ne peut pas encore voler car ses ailes ne sont pas assez développées. Pendant que les mères chassent la nuit, ils sont gardés par d’autres femelles (nurseries).
Les jeunes deviennent autonomes et capables de voler à la fin de l’été, dès le mois d’août, ils ont alors six à huit semaines.

Les gîtes de reproduction peuvent être des combles, des greniers, des écuries, des bâtiments où la chaleur s'accumule, des fissures, des petites cavités…. Les mâles isolés, hors des nurseries, peuvent vivre dans les fissures de mur, sous les toits, les ponts, les caves ou les trous d'arbres…

La maturité sexuelle des chiroptères est atteinte entre la première et la troisième année suivant l’espèce.


En automne, de septembre à novembre, les chauves-souris vont chasser de manière intensive pour constituer leurs réserves de graisse en vue de l’hibernation. Les mâles et les femelles se regroupent pour l’accouplement, mais la fécondation est différée au début du printemps pour économiser les réserves de la mère durant la période d'hibernation.


 
 
 
CG30